Vous vous sentez blasé ? Prenez donc un p'tit blason !
  • Avis à la population
  • Recrutement
  • L ' Ordre Nouveau
  • La Division de la Joie
    Vous êtes ici ! Le Cygne d'Argent
  • Notes d' Espoir
  • Nos membres
  • Nos alliés
  • Publicité
  • Contes de la Horde
  • A venir...

  • Une médaille en cygne de reconnaissance
    Le Cygne d'Argent

    Le cygne argenté est l'emblême de notre clan.

  • Un peu d'histoire :
  • Originellement, les cygnes sont l'oeuvre de Parnmourn, dieu des Taurens. Mais ils étaient de bien faibles créatures en comparaison des premiers aigles et dragons qui dominaient les cieux en ces temps de genèse. Plutôt que d'avouer son échec, Parnmourm décida, chose rarissime, de révéler le secret de sa création aux autres dieux, leur permettant ainsi d'influer sur ses créatures. Ses divins confrères de la Horde lui accordèrent de l'aide. Gragdish, dieu des Orcs, leur insuffla à une grande combativité. Helmör, dieu des Trolls, les dota d'une aisance naturelle à évoluer tant sur l'eau que dans les cieux. Malgr, dieu des Morts-Vivants, leur transmis un formidable instinct de protection de leur espace vital. Ainsi, depuis toujours, les cygnes naissent dotés d'un plumage aux couleurs mêlées et changeantes, mais d'un ton très sombre. Et, tout aussi à l'aise sur l'eau que dans les airs, ils eurent tôt fait de coloniser la plupart des lacs et des étangs de ce jeune monde.

    Il semblerait alors que Calaelen, dieu des Elfes, ait été jaloux de ces créatures majestueuses, les trouvant plus adaptées à symboliser les valeurs de son peuple que des Taurens. Il décida donc de les parer dès l'âge adulte, à leur deuxième printemps plus précisément, d'un resplendissant plumage blanc d'une pureté absolue. Il les nomma même d'un mot elfique sans équivoque sur sa ressemblance : "ielfetu". Ainsi sont tous les cygnes que nous connaissons de par le vaste monde...

    Mais la magie blanche de Calaelen, aussi puissante soit-elle, connaît quelques limites : elle ne peut en effet prétendre toucher la totalité du monde uniformément, car seul CerDA le peut ! Elle peine en particulier à pénétrer les régions isolées et dominées par la mort. Ou plutôt par l'absence de vie, essence même de son pouvoir divin... Et il existe, au nord de Karrog Nur, des terres longtemps oubliées et désertées sur lesquelles une colonie de cygnes n'a pas subi ces changements. Ou si peu... Si bien que ces cygnes originels ont continué à évoluer tels quels, à l'écart du monde, dotés pour leur existence entière d'un plumage gris tel que Parnmourn l'a conçu. A un détail près tout de même, car il semble que quelques émanations du sortilège elfique les aient quand même atteints : ces cygnes sont ainsi d'un gris "brillant" qui leur vaut le nom de cygnes d'argent.

  • Caractéristiques :


  • Les cygnes argentés ont hérité des valeurs des quatre races de la Horde et en sont de fervents défenseurs. Néanmoins, la magie blanche du dieu des Elfes a quelque peu apaisé leur penchant pour la mort, qu'ils considèrent comme une souffrance inutile tant qu'elle n'est pas justifiée. Ainsi sont-ils en général paisibles, voire pacifiques avec quiconque tant qu'ils ne se sentent pas menacés.
    Ni ombre, ni lumière...
    En cas d'agression ou de sentiment d'insécurité, les bonnes intentions s'envolent très vite et font place à des réactions de défenses assez violentes : cris, gesticulations (en particulier en se précipitant au devant du danger et en battant fortement des ailes sur la surface de l'eau) et attaques en cas d'opposition. Les cygnes d'argent apprennent ainsi, très jeunes, à chercher à connaître les intentions d'autrui à leur égard et ne sont jamais agressifs sans raisons.

    Leur couleur est un fidèle reflet de leur façon d'appréhender le monde environnant :

  • Dans l'obscurité : leur plumage gris argent reste sombre, se fondant parfaitement dans les ténèbres dont ils semblent issus et en épousant parfaitement la cause et le mode de vie.
  • En pleine lumière : les parties brillantes semblent retrouver un éclat perdu et lointain qui rend malencontreusement le cygne très difficile à observer et pratiquement invisible, absent, comme effacé par une clarté qui ne lui convient pas...

  • Finalement, la seule exposition qui semble convenir à la pleine mesure de leur plumage reste le clair de lune, sous lequel il brille d'un puissant éclat argenté. Est-ce à dire que ces cygnes, issus des ténèbres et parsemés de brins de éclatants, ne peuvent se complaire qu'entre ombre et lumière ? Ou sont-ils simplement des créatures de la nuit qui renferment une petite lueur de vie au milieu des ténèbres...